Relations diplomatiques

Relations diplomatiques entre la Belgique et Israël.

  1. Dernière mise à jour le

Le 29 novembre 1947, la Belgique a voté en faveur de la résolution 181 de l’ONU, appelant au partage de la Palestine mandataire en un Etat juif et un Etat arabe. Le 15 janvier 1950, la Belgique a reconnu de jure l’Etat d’Israël. Depuis lors, les deux Etats ont entretenu de bonnes relations, comme l’illustrent les nombreuses visites de ministres et personnalités belges en Israël et vice-versa.

La Reine Elisabeth, arrière grand-mère du roi actuel, a été sans doute la plus illustre parmi les amis belges d’Israël. Profondément attachée au peuple et à l’Etat juif naissant, la Reine a aidé à sauver de nombreux Juifs dans la Belgique occupée par les Nazis, ce qui lui valut d’être reconnue Juste parmi les Nations par Yad Vashem. En février 2010, une plaque à la mémoire du Roi Albert, l’époux d’Elisabeth, a été inaugurée sur la place Albert à Tel-Aviv. Le Roi Albert avait visité Tel-Aviv en 1933 (un avant sa mort tragique dans un accident d’alpinisme) et avait été accueilli par le maire Meïr Dizengoff, qui était aussi consul honoraire de Belgique. Le Roi avait exprimé à cette occasion sa profonde sympathie pour le renouveau de la vie juive sur cette terre.

En 1964, le Roi Baudouin et la Reine Fabiola étaient venus en pèlerinage en Terre Sainte et avaient effectué une visite dans le pays, où ils avaient été accueillis par le Président Zalman Shazar. De nombreuses autres visites et échanges entre les deux pays s’ensuivirent.

La Belgique a soutenu Israël dans des moments difficiles et a toujours été prête à jouer un rôle de médiateur sur la scène diplomatique internationale, comme lorsqu’elle a aidé Israël à établir des relations quasi diplomatiques avec la Tunisie, ou lorsqu’elle a facilité l’émigration en Israël des Juifs d’URSS dans les années 70 et des Juifs éthiopiens dans les années 80. A New York, la Belgique a aussi aidé Israël à adhérer au « Western European group » (WEOG) au sein de l’ONU.

La politique de la Belgique en ce qui concerne le processus de paix au Moyen Orient est celle de l’Union Européenne. Comme tous les autres pays membres de l’UE, la Belgique soutient une solution négociée aboutissant à deux Etats, vivant côte à côte dans des frontières sûres et reconnues, avec un Etat Palestinien viable, contigu, souverain et indépendant.

Divers accords bilatéraux dans les domaines culturel, scientifique et économique ont été signés au fil des ans entre les deux pays. Des associations d’amitié, actives en Belgique comme en Israël, organisent des activités visant à promouvoir et raffermir les relations bilatérales.

Chaque année, des bourses sont offertes à des étudiants israéliens pour aller étudier dans des universités belges, et des étudiants belges viennent aussi étudier en Israël. Pour en savoir plus sur les bourses, cliquez ici.

La Belgique est l’un des partenaires commerciaux les plus importants d’Israël (en raison principalement du secteur diamantaire) et certaines sociétés israéliennes ont leur siège européen à Bruxelles.